Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
MUSIQUE

S'il ne vous restait plus que quelques semaines à vivre, que feriez-vous ?

Captif - Neil Cross traduit par Renaud Morin, Les éditions Belfond Noir

Notez

Né en Angleterre, après une enfance tumultueuse (abandonné par sa mère à l'âge de cinq ans et élevé par un beau-père fanatique religieux et violent), Neil Cross aurait pu mal tourner. Grand auteur de romans policiers en Grande-Bretagne et scénariste reconnu notamment pour la série MI-5, finalement, Neil Cross a su prendre sa vie en main. Mieux, son vécu lui offert une force créative. Après son premier roman paru en France aux éditions Belfond et disponible en poche chez 10/18 intitulé "L'homme qui rêvait d'enterrer son passé", Neil Cross revient ce printemps 2011 avec un second roman "Captif" toujours disponible aux éditions Belfond. Un thriller avec une tension efficace et une approche humaine déconcertante. Chronique d'un polar qui se lit tout seul.


S'il ne vous restait plus que quelques semaines à vivre, que feriez-vous ?
Cancer.

Kenny Drummond sera mort dans six semaines. Un cancer incurable. Pronostic d'un oncologue réputé. Il est fichu.

Il ne lui reste plus que quelques semaines à vivre...

Quelle est donc sa dernière volonté ?
Remercier ceux qui l'ont aimés et aidés au cours de sa vie. Sa pensée principale est pour une ancienne camarade de classe, Callie Barton.

Et là, Kenny n'est pas au bout de ses surprises... Chaque jour est une douleur en découverte. Il découvre qu'elle est battue par son mari, qu'elle aurait disparu il y a quelques années...

Le compte à rebours enclenché, Kenny est prêt à tout pour la retrouver, même au pire...

C'est sa dernière volonté.

Epaulé par une enquêtrice à la retraite et un détective amateur, le trio de choc va mener l'enquête pour tenter le tout pour le tout pour retrouver Callie.

Ce qui est très captivant dans ce bouquin, c'est la situation affreuse dans laquelle se retrouve cet homme d'un point de vue de santé. L'urgence de vivre, de savoir, de tout découvrir. C'est ce qui crée le rythme haletant de ce thriller humainement bien travaillé et bien ficelé dans les rebondissements. Même si l'originalité n'est pas à son summum, la mécanique prend bien, et fonctionne très bien.

Le lecteur rentre très vite dans la peau de ce héros et se met insinueusement à avoir le même défi à relever, celui de suivre Kenny dans sa recherche obsessionnelle qui finalement permet de s'écarter de la peur de mourir. Tant que ça bouge, le héros se sent vivre et le lecteur tout autant avec l'effet miroir se sent vivre lui aussi.

Ce roman fait avancer le lecteur dans la noirceur en lui offrant une belle intensité. Un thriller très humain et ultra efficace.


SOCIÉTÉ